Permaculture

Le potager en bio pour une permaculture

On peut avoir un bon sens de vivre et commencer à se mélanger avec dame nature en explorant au mieux notre espace pour un potager. Et pour mettre de l’innovation dans nos cultures, pensez à faire une permaculture.

C’est quoi une permaculture ?

Alors, ce terme peut être pris dans sa vulgarité quand on ne sait pas par ou commencer. Pour votre information, il y a trois grandes disciplines dans la permaculture : l’entretien de la terre, le soin des hommes, et puis le partage nos connaissances. C’est une sorte de pratique qui se découvre dans la nature au milieu sauvage, mais qui demande quand même une certaine culture sur les plantes, les fruits et légumes, leurs bienfaits et leurs influences sur les autres cultures. On ne peut pas tous les accueillir d’un seul coup, mais avec des pratiques, et voilà la nécessité de partager nos découvertes ou notre tactique pour que tout le monde puisse aussi les copier. Le but est de vivre dans un milieu bien soigné, bien entretenu et qui nous offre des avantages, nous les humains.

Comment on débute dans la permaculture ?

Logiquement, quand on cultive, il est inutile de travailler la terre. À force de la tourner et de la détourner, elle finit par perdre son efficacité et vous aurez besoin de plus que d’un simple compost, voilà la nécessité des pesticides. Ce qu’il faut faire est de préparer la terre en mettant des pailles et du fumier bio là-dessus. De l’irriguer quand on n’a pas de pluie ou de mettre des terres d’argile pour humidifier la terre correctement. Il faut des mois pour avoir une terre cultivable, et commencer à planter des pommes de terre cette année, des potirons l’année prochaine, des courgettes et juste une culture très variée. On laisse la nature suivre sa route, et puis on se cultive beaucoup pour avoir de bonnes récoltes en bio.

Tout compte fait, les cultivateurs qui pratiquent la permaculture sont des super fainéants, mais ils sont très habiles et respectent le monde.